Accueil > La revue EM

La revue EM

Articles, interviews, conseils, tendances, mode

Empreinte-Moi Interview Jade Le Coguiec

ASPIRATIONS PERSONNELLES
Parle nous de toi, qui est Jade ?
J’ai 20  ans, je suis étudiante en psychologie. Je fais du mannequinat depuis bientôt trois ans maintenant. Et je suis une grande amatrice d’art, sous toutes ses formes. Je passe mon temps dans les musées. J’alimente aussi un blog. Le cœur de ce blog http://10minutesdepose.com/ c’est la mode mais j’y partage aussi mes nombreux voyages et des petits bouts de vie. 

Tu as lancé ton blog en 2015. Que voulais-tu communiquer au travers? 
L’idée du blog m’est venue quand j’étais en seconde. J’ai toujours aimé la mode. Amoureuse des détails, des nouvelles tendances, des défilés, j’avais envie de créer un espace d’échanges avec d’autres passionnés. Ce blog c’est l’opportunité de poser un regard sur cet art et de partager autour de la mode. 

MODE
Que t’évoque la mode, qu’est-ce qui te fait vibrer dans cet art ?
C’est la créativité avant tout qui me fascine. En mode on dit souvent que c’est cyclique, mais je ne suis pas forcément d’accord. J’ai beaucoup de respect pour les créateurs qui trouvent l’inspiration partout, qui se nourrissent d’autres arts, qui en voyant des couleurs, des textures, imaginent une pièce. Je suis impressionnée par la créativité et c’est quelque chose qu’on retrouve dans différents milieux. Ça me parle énormément.

Comment a commencé ton aventure en tant que mannequin ?
Plus jeune ma mère m’avait inscrite à différents castings et si le rapport à l’objectif m’amusait, je n’étais pas dans l’état d’esprit de compétition dans lequel baignent très tôt les modèles, même enfants. Ce n’est que vers 14 ans que je m’y suis essayée à nouveau, un peu par hasard pour la créatrice de robe de mariée Caroline Quesnel, amie de la famille. Puis à mes 17 ans, j’ai repris progressivement les castings, encouragée par mes proches et des professionnels. J’ai eu l’occasion de poser, de défilé pour différentes marques. Et me voilà, repérée pour le défilé d’Empreinte-moi quelques années plus tard, une superbe expérience !

EMPREINTE-MOI
Tu as récemment eu l’occasion de poser pour la marque Empreinte-moi. Qu’est-ce que t’évoque la marque?
Ce qui m’a d’abord plu c’est le contact avec Sébastien le fondateur. Dans sa manière de faire je retrouve vraiment ces valeurs d’authenticité, de partage. C’est quelqu’un qui est droit dans ses baskets et vraiment motivé par sa marque. Ça me touche toujours de rencontrer des personnes dévouées à leur projet, qui y croient, qui en veulent. Je trouve ça chouette qu’il se soit spécialisé dans les chemises sur-mesure pour les sportifs, qu’il ait fait d’une problématique personnelle, un projet entrepreneurial. 
Et puis les valeurs de la marque pour moi renvoient à des valeurs françaises de combativité, de respect qui me parlent. Et je trouve que c’est vraiment corrélé avec ce que Sébastien fait en compétition de boxe. Pour moi la vie c’est aussi ça. C’est s’investir, c’est donner tout ce qu’on a pour réussir à atteindre nos objectifs, c’est persévérer. 

Comme tu le sais, Empreinte-moi c’est une marque qui propose aux amoureux de la mode de créer leur propre chemise, en choisissant le tissu, la coupe, jusqu’aux boutons. 
Que penses-tu de ce concept de la chemise sur-mesure? 
Ce que j’aime dans Empreinte-moi c’est le côté unique. On a tous des chemises mais finalement elles se ressemblent toutes. Pour une fois, on peut les customiser, choisir la matière, la forme, la couleur et se l’approprier. Je pense au tissu en wax qu’il propose par exemple. C’est hyper original et on peut être sûr de la qualité du produit.  

Tu as eu la chance de participer en tant que mannequin aux 10 ans de la marque. Quels ont été les moments forts de cet événement ? 
Pour le casting j’y suis vraiment allée par hasard en suivant une copine. Et j’ai aimé le rapport très humain avec Sébastien. Au-delà de nos compétences de mannequin, il s’intéressait aussi à la personne derrière le physique. Il nous a vraiment tenu au courant, il nous a fait des retours constructifs, il y a eu une continuité dans notre investissement qui a permis de créer une belle collaboration. Lors du défilé c’était génial ! J’ai eu l’occasion de faire la fermeture en portant une jupe de créateur pour accompagner la chemise Empreinte-moi et c’était une chouette expérience pour une mannequin qui débute sur les podiums.  

ANGERS
Empreinte-moi est une marque qui se développe à l’international mais qui reste très attachée à ses racines angevines. Quel est ton rapport, ton attachement à cette ville ?
Je suis née à Saint-Cloud et suis originaire de Bretagne et de Marie-Galante, une petite île à côté de la Guadeloupe. Avec des parents baroudeurs je ne pourrais pas dire que j’ai de réelles attaches territoriales pourtant lorsque j’ai aménagé à Angers pour mes études j’ai été séduite par le charme de cette ville. J’aime son dynamisme. Il y a beaucoup de projets émergents, Empreinte-moi en est le parfait exemple. J’y développe moi-même des projets personnels, avec mon blog par exemple. C’est un vrai terrain de jeu.